Posted on

En déplacement, pas question de prendre de risque avec ma lactation: Je m’étais promis d’allaiter Solenn jusqu’à 6 mois minimum et j’ai réussi à tenir cet objectif, avec je dois le dire quelques frayeurs au passage.

Aussi je dois vous dire que pendant 3 mois environ, j’ai pu tester un bon nombre de conseil pour être bien équipée.

Bien évidemment, tout ce qui est listée dans l’article “Ma panoplie de Working Mom – Mon sac à main” reste actuel en déplacement.

Il faut ensuite “ajouter” quelques essentiels dans ses bagages:

Pour l’allaitement

  • Un tire-lait (de préférence électrique et à double pompe) => cela permet d’optimiser les pauses et cela permet aussi de bien entretenir la lactation.
  • Des sachets de conservation pour stocker votre lait.
  • Pour les déplacements de 24h:
    • un thermos d’eau bouillante (et oui, dans certains pays et certains hotels, l’eau du robinet est plutôt “tiedasse” et je ne nettoyais donc pas ma pompe avec cette eau du robinet mais avec celle de mon thermos
    • une petite dosette de produit vaisselle que j’ai stockée dans les petits flacons de shampoing à remplir que l’on achète dans les aéroports : parfois certains hotels n’ont que des savonettes qui ne permettent pas de nettoyer facilement la pompe et les bouteilles et utiliser du savon liquide donne parfois une odeur tenace à votre équipement.
    • Dans le cadre d’un déplacement en voiture: Une glacière électrique que je peux brancher à l’allume-cigare pendant le trajet et au secteur une fois arrivée à l’hotel.
  • Pour les déplacements de 48h:
    • la même chose que précedamment si ce n’est que pour cette durée, j’ai congelé mes premiers sachets pour éviter que cela tourne.
    • j’ai procédé à la congélation avec des pellets de neige carbonique et j’ai pu rentrer 48h00 après avec les portions de lait congelées.
    • j’ai testé différents contenants pour la congélation de ce lait: boite de type tupperware en verre, sachet de conservation de lait maternel, une bouteille en plastique du tire-lait.
    • Le contenant qui supporte le mieux cette congélation à très haute température, ce sont les sachets de conservation.(J’ai utilisé ceux de la marque medela, car j’ai tout simplement pris la marque de mon tire-lait ;-))
    • En cas de déplacement supérieur à 48h00, il est toujours possible d’utiliser ces pellets de glaces, mais il faut alors les envoyer entre temps par coursier pour qu’ils arrivent rapidement chez vous. Je n’ai pas eu l’occasion de le tester mais c’est ce qui m’avait été conseillé lors de leur achat.

Pour vous

et oui, j’ai gardé le meilleur pour la fin: VOUS !

  • Un peu de lecture au calme

Mon kindle, dans lequel je télécharge les livres que j’achète sur amazon: je peux ainsi charger plusieurs types de livres (developpement personnel, Thriller, biographie) et switcher d’un livre à l’autre en fonction des envies du jour.

  • De la détente et du sport
  • Profitez d’être en déplacement pour vous reconnecter à vous même ! regardez si votre hôtel propose des soins spa ou une salle de sport!
  • Vous accorder un peu de temps pour vous, loin des contraintes domestiques et des tétées peut vous permettre de ne pas trop penser que vous êtes loin de votre petite tribu.
  • Pour ma part, dans certains pays et certains hôtels, les salles de sports sont très rudimentaires et du coup, je prends dans ma valise quelques accessoires  de sport pour faire quelques exercices de Pilates, nécessaire à la rééducation du périnée.
    • un élastique pour faire des squats (on peut trouver un set de 3 élastiques chez Décathlon ici)

    • Un Pad de Yoga (petit et pratique à glisser dans une valise) : Idéal pour faire des fentes (surtout quand on est maladroite comme moi ;-))

    • une bonne paire de basket
    • en fonction de l’hôtel, un maillot de bain

Je continue cette routine après avoir arrêté l’allaitement et lorsque mes collègues me demandent: “ah tu dois être contente d’être loin de chez toi….Pour une fois, tu vas pouvoir faire “grasse mat'” et dormir une heure de plus”

Et bien non… 🙂 ma réponse reste invariablement la même:

  • Je garde mon reveil à 05h15 et, au lieu de préparer Solenn à 07h00 pour l’amener à la crêche, je prends du temps pour moi, généralement 20 minutes pour faire du sport et 20 minutes pour bouquiner.
  • En plus, entre nous, si je décale mon réveil de 60 à 90 minutes en déplacement, je vais “casser” mon rythme et le retour au quotidien est encore plus dur !
  • C’est comme si je demandais à mon corps de passer à l’heure d’hiver puis de nouveau à l’heure d’été dans la même semaine… quand on voit les effets lors des vrais changements d’horaires, je préfère ménager mon corps pour garder un bon niveau d’énergie.

Ce sont les quelques conseils issus de mon expérience personnelle que j’ai pu récolter durant le trimestre qui a suivi ma reprise du travail.

N’hésitez pas à continuer de partager cet article, y mettre votre commentaire ou me contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.