Posted on

voici l’image qui m’est venue à l’esprit lorsque mes cousines m’ont demandé comment je me sentais après ce premier jour…

un sein à l’air ….voire les deux …. 😉
Ce jour-là j’étais tellement impatiente à l’idée de retourner travailler que je me souviens avoir fini de m’habiller dans l’ascenseur…

J’ai repris un lundi et ce jour là, Solenn reste à la maison avec son papa… mais je l’allaite une dernière fois avant de mettre mes habits « corporate » et de prendre l’ascenseur…

j’ai ensuite deux étages et précisemment 45 secondes pour finir de réajuster le soutien-gorge d’allaitement (trop glamour… ) et vérifier que l’on ne voit pas mes cousinets d’allaitement sous mon t-shirt… (Ca fait rêver, hein ? 😉)

Je me rappelle m’être assise dans la voiture et avoir eu un petit sourire en coin en pensant à ce tableau d’Eugène Delacroix…

Mais pourquoi partir si vite ?

comme une voleuse ?

Certes, il y a la motivation à retravailler…être de nouveau entourée de personnes qui ont d’autres sujets de préoccupation que votre enfant, être challengée sur les projets, remettre sa panoplie de working girl…

en faisant bien évidemment de l’apnée avec ma chemise d’avant grossesse 😀

Bref… reprendre un peu de « sa vie d’avant » pour avoir l’impression qu’on n’a pas trop morflé ( du moins intellectuellement, car physiquement, on n’est plus vraiment une vestale….)

vous voyez l’idée, non ? 😉

Mais toutes les raisons citées ci-dessus sont les raisons « officielles »… Celles qu’on peut échanger avec une touche d’humour pour assurer entre collègues, entre copines… mais il y a évidemment beaucoup d’émotions contradictoires qui se jouent sous notre panoplie de working girl…

devoir quitter ma fille pour travailler a aussi été un arrache-coeur…et je ne voulais pas qu’elle sente mes bouffées de tristesse…et j’ai pensé qu’il valait mieux une coupure nette que de longs adieux…

Oui… pendant près de 12 mois, Solenn a été omniprésente. Durant ses trois premiers mois, nous n’avons été séparées que 3-4h maximum…

Son papa a pris le relais pour la première fois, une journée entière, seul : ce fut le début des journées « papa » du lundi et le début d’une belle complicité entre eux deux !

2 Replies to “La reprise du travail ou… La liberté guidant le peuple ;-)”

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *